no_message

Bilan 2018 & perspectives 2019

Mardi, 22 Janvier, 2019
Philippe Crébassa / Charles Champion © Aéroport Toulouse-Blagnac

Après 2 années de grands travaux, l’aéroport de Toulouse-Blagnac tourne son regard vers le futur : en 2019, la plateforme toulousaine offrira aux passagers et aux compagnies aériennes des aménagements qui vont lui permettre de franchir un nouveau cap sur la scène européenne. Le trafic de l’année écoulée s’inscrit déjà dans cette tendance : pour la première fois, l’aéroport a accueilli plus de passagers sur les vols internationaux que sur les vols intérieurs.

L’aéroport de Toulouse-Blagnac a connu en 2018 une nouvelle hausse de fréquentation : 9 630 308 passagers ont choisi la plateforme toulousaine pour leurs déplacements, soit 3,9 % de plus que l’année précédente.

Le détail des chiffres révèle une évolution majeure : pour la première fois dans l’histoire de l’aéroport, le trafic international (+7,1 %) a dépassé les échanges nationaux (+0,7 %). Une tendance appelée à se confirmer dans les années à venir, au regard des aménagements mis en service ces dernières semaines : après 2 ans de travaux, l’aéroport de Toulouse-Blagnac propose aujourd’hui un niveau de services et une offre commerciale à la hauteur des meilleurs standards européens. Une évolution indispensable pour convaincre les compagnies aériennes de faire le choix de Toulouse, dans leurs plans de développement de lignes vers l’Europe et le monde.

Pour les passagers, les nouveautés dévoilées en fin d’année 2018 offrent des services sans commune mesure avec la période passée : à Toulouse-Blagnac, on peut désormais profiter de nombreuses boutiques, dont certaines très attendues sont sur le point d’ouvrir leurs portes, disposer d’un choix conséquent de restauration avec des enseignes qui font l’identité de la région ou séjourner dans un hôtel 4* connecté à l’aérogare, qui vous dispense de tout transport avant de prendre l’avion.

Tous ces services répondent à des attentes exprimées en particulier par les passagers internationaux, qui aspirent à trouver dans la Ville rose un niveau de prestations équivalent à celui dont ils bénéficient dans les grands aéroports européens.

C’est à nouveau le trafic low-cost qui a porté la croissance, symbolisée par la montée en puissance d’easyJet : en 2018, la compagnie orange est pour la première fois celle qui aura transporté le plus de passagers, à Toulouse.

Cette croissance du trafic s’inscrit dans une approche responsable, au regard des mouvements d’avions : ils sont en baisse de 1,8 % par rapport à 2017, et leur nombre est inférieur à celui de l’année 2000, où l’aéroport avait enregistré 5,3 millions de passagers.

Un développement attentif à son territoire, dans un contexte de croissance mondiale des échanges aériens. « L’aéroport de Toulouse-Blagnac est plus que jamais un atout pour Toulouse et l’Occitanie : dans un environnement concurrentiel entre plateformes européennes, c’est une infrastructure performante pour accompagner le développement économique et touristique de la région », indique Charles Champion, président du Conseil de surveillance d’ATB. « C’est un nouvel aéroport que nous mettons aujourd’hui à la disposition des passagers, tant les changements sont importants, ajoute Philippe Crébassa, président du Directoire d’ATB. Nous avons créé un véritable espace de vie où nous souhaitons que les passagers se sentent bien et vivent une expérience unique. En offrant de tout nouveaux services et en valorisant les atouts de notre région, l’aéroport continuera dans les années à venir d’ouvrir le Grand Sud-Ouest sur l’Europe et le monde. C’est un défi passionnant, que les équipes de l’aéroport continueront de relever ! », conclut Philippe Crébassa.