no_message

QUALITÉ DE L'AIR - COMPRENDRE

La qualité de l’air ambiant extérieur dépend de multiples facteurs qui interagissent entre eux : les différentes sources de polluants, les conditions météo, la géographie du site…

Les sources de la pollution de l’air autour d’un aéroport

Sur un aéroport, la pollution émise dans l’air provient de différentes sources.

Les sources de pollution autour d'un aéroport

Les différents polluants

  • Les principaux polluants :

Tableau des polluants

Lexique des polluants :  

 SO2: Dioxyde de soufre  Nox : Oxydes d’azote  COV : composés organiques volatiles
 CO : monoxyde de carbone  CO2 : Dioxyde de carbone  NO2 : Dioxyde d’azote
 CH4 : Méthane  HFC : Chloro-fluoro-carbone  
  • Les autres polluants :

Les odeurs perçues sont généralement dues à une multitude de molécules différentes mélangées à l’air (essentiellement les hydrocarbures). Elles peuvent provenir des différentes activités aéroportuaires, notamment lors de l’avitaillement des avions.

Des particules en suspension (poussières) sont également émises dans l'air, par le trafic automobile, les activités industrielles et les chantiers.

Les impacts sur l’environnement et la santé

Il est complexe d’appréhender la pollution atmosphérique et ses effets car les polluants se déplacent et certains peuvent se transformer chimiquement. On peut cependant distinguer plusieurs échelles de pollution : locale, régionale et globale. On connaît également les impacts générés sur la santé des êtres humains.

A voir...

Notre rubrique Questions/Réponses (paragraphe "Les avions")

La rubrique dédiée à la qualité de l’air sur le site de la DGAC.

Le site de l'ORAMIP (Observatoire Régional de l’Air en Midi-Pyrénées)

« Cinq sur Cinq » n°14 (juin 2006) sur la qualité de l'air (1,9 Mo)

QUALITÉ DE L'AIR et EMISSIONS de GAZ A EFFET DE SERRE

LES ACTIONS MENÉES SUR L'AÉROPORT

L’Aéroport Toulouse-Blagnac s’efforce de réduire les émissions de polluants liées àses activités. Ces actions concernent autant les riverains, les passagers que les employés de la plate-forme. La surveillance de la qualité de l’air est réalisée par l’ORAMIP (Observatoire Régional de la Qualité de l’Air en Midi-Pyrénées) grâce à des capteurs fixes.

Réduire les émissions liées aux aéronefs

Lors de leur escale, les avions au sol peuvent être alimentés au moyen :

  • d'un moteur auxiliaire dit APU (Auxiliary Power Unit) : il assure l’alimentation électrique et l’air climatisé et permet également le démarrage des réacteurs
  • d’un groupe électrogène spécifique : le GPU (Ground Power Unit)

Les consommations de kérosène et de gazole de ces sources émettent des polluants. De plus, ces systèmes sont bruyants, en particulier les APU.

Sur l’Aéroport Toulouse-Blagnac, les compagnies se sont donc engagées à limiter l’utilisation des APU et GPU uniquement à 60 mn avant le départ et 20 mn après l’arrivée.

Fin 2013, 100% des postes auu contact seront équipés de matériel 400Hz (électrique) permettant d'éviter l'usage de l'APU.

Réduire les émissions liées aux équipements aéroportuaires ou autres activités

  • L’utilisation de véhicules propres est en progression. Par exemple, les assistants aéroportuaires remplacent progressivement leurs engins de piste par des engins électriques. 70 places de chargement sont à leur disposition sur l’Aéroport Toulouse-Blagnac et ils disposent également d’un local pour stocker les batteries et les accumulateurs.

Push électrique au repoussage d'un avion

  • Les exercices incendie pour les personnels travaillant sur l’aéroport sont effectués depuis 2002 àpartir de simulateurs de feu fonctionnant au gaz (butane, propane) et non plus avec du carburant.

Simulateur de feu au gaz

 

Réduire les émissions liées aux transports terrestres

 Plan de Déplacement Inter Entreprise :

  • La desserte en transport en commun s’étoffe

L’offre de desserte en transport en commun de l’aéroport s’enrichit chaque année. Ce sont aujourd’hui 5 lignes de bus qui sont connectées à l’aéroport (4 exploitées par TISSEO et une par le Conseil Général).

Le tramway arrivera bientôt aux portes de l’aérogare (Les travaux ont démarrés).

  • Bienvenue aux cyclistesCycliste

En septembre, deux aires de stationnement vélos ont été implantées sous le viaduc des Départs, au niveau des Halls C (36 places) et D (20 places).

Particulièrement destinés aux salariés de la zone aéroportuaire et aux riverains se rendant à l’aérogare, ces espaces abrités offrent un environnement propice

à des déplacements écologiques autour de l’aéroport.

  

  • Covoiturage

Une convention signée avec TISSEO permet aux personnels de bénéficier d’une offre de covoiturage avec une garantie de retour.

  • Flotte de véhicule de service d’ATB plus verte

Elle a été optimisée en nombre et 30 % est aujourd’hui constituée de véhicule électrique.

Stratégie carbone : Obtention de l’accréditation carbone de l’ACI Europe niveau 1

Afin de décliner au niveau local, les enjeux de lutte contre le réchauffement climatique, AEROPORT TOULOUSE BLAGNAC poursuit son engagement vis-à-vis de la maîtrise et de la réduction de ses émissions de gaz à effet de serre.

L’Aéroport Toulouse-Blagnac a renouvelé la certification « Airport Carbon Accreditation », démarche européenne en matière de gestion carbone, spécifique aux activités aéroportuaires. C’est le second aéroport français à recevoir ce titre décerné par l’ACI Europe (Airport Council International).

Suite à la réalisation de son bilan carbone en 2009, l’aéroport a souhaité officialiser son action en faveur de la réduction des gaz à effet de serre (GES) en se lançant dans la démarche « Airport Carbon Accreditation ».

C’est le niveau 1 « Mapping » du programme qui a été attribué. Il était conditionné à la réalisation d’un inventaire exhaustif des sources d’émissions de GES propres à l’aéroport (hors entreprises travaillant sur la plateforme) et à leur quantification. Cette démarche a nécessité une vérification des données fournies par un tiers indépendant, conformément aux prescriptions de la norme ISO 14064.

 

Les trois niveaux supérieurs de l’Airport Carbon Accreditation prennent en compte la réduction, l’optimisation et la neutralité de l’empreinte carbone. C’est donc une première étape qui vient d’être franchie.

Airport carbon accreditation

Réaliser des économies d’énergie   

Moins on consomme d’énergie, moins on pollue ! De nombreuses actions d’économies d’énergie sont développées sur l’Aéroport Toulouse-Blagnac, aussi  bien dans les bureaux que dans les zones publiques :

  • au niveau de l’éclairage sur les parkings et dans les halls de l’aérogare
  • au niveau de la programmation du chauffage et de la climatisation, adaptée au plus près aux besoins opérationnels et aux températures extérieures.

Surveiller la qualité de l’air

depuis plus de 10 ans, en paartenariat avec l'ORAMIP, la qualité de l’air est surveillée en permanence. Deux cabines de mesure fixes fonctionnant 24h/24 (une est installée côté voiries extérieures à proximité du trafic automobile, l’autre se trouve côté pistes et parking avions).

 

Station de mesure de l'air pistes  Station de mesure de l'air P4

A voir...

Synthèse de l’étude ORAMIP sur la qualité de l'air 2001-2002

« Cinq sur Cinq » n°6 (septembre 2003) sur le diagnostic de 2001-2002

« Cinq sur Cinq » n°14 (juin 2006) sur la mesure permanente de la qualité de l'air