no_message
a avion Lettre B Lettre C Lettre D Lettre E Lettre F Lettre G Lettre H Lettre i Lettre J Lettre K Lettre L Lettre M
Lettre N Lettre O Lettre P Lettre Q Lettre R Lettre S Lettre T Lettre U Lettre V Lettre W Lettre X Lettre Y Lettre Z

A

ACAS

Système embarqué à bord d’un avion et permettant à l’équipage d’avoir connaissance de la présence d’autres aéronefs à proximité

ACC

Centre de Contrôle régional : assure les services de la circulation aérienne au bénéfice des aéronefs évoluant dans les espaces relevant de son autorité
Accessible
Un aérodrome est dit accessible s’il est adéquat et que, de plus, le vent est compris dans les limites spécifiées et les conditions météorologiques répondent aux besoins réglementaires pour y atterrir (voir IEM MIN 1.220 et AMC MIN 1.297)

ACNUSA

Autorité de Contrôle des Nuisances Sonores Aéroportuaires, créée par la Loi n°99-588 du 12 juillet 2002.
Activité particulière
Est dite « activité particulière » toute activité aérienne soumise au dépôt d’un manuel spécifique à la pratique de cette activité (arrêté du 24 juillet 1991, annexe I, chapitre III)

ADEME

Agence De l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie

Adéquat

Un aérodrome est dit adéquat si l’exploitant le considère comme satisfaisant compte tenu des exigences de performances et des caractéristiques de la piste. De plus, il faudra vérifier qu’à l’heure prévue d’utilisation, le terrain est bien ouvert et pourvu des moyens techniques et équipements nécessaires (voir MIN 1.220)

Aérodrome

• Aire regroupant toutes les installations et infrastructures permettant à des aéronefs de décoller, d’atterrir et d’exécuter des manœuvres de circulation et de stationnement au sol
• Un aérodrome est un terrain ou plan d'eau spécialement aménagé pour l'atterrissage, le décollage et les manœuvres des aéronefs. Il s’agit aussi des installations annexes qu'il peut comporter pour les besoins du trafic et le service des aéronefs.

Aéronef

Un aéronef est un appareil capable d'évoluer au sein de l'atmosphère terrestre. C’est le terme dans le langage de l’aéronautique pour désigner un avion, un hélicoptère, un ULM…

Aéroport

Un aéroport est l'ensemble des bâtiments et des installations d'un aérodrome qui servent au trafic aérien d'une ville ou d'une région. Ces bâtiments et installations sont conçus pour que des avions puissent décoller et atterrir, que le fret et les passagers puissent embarquer et débarquer.
Aéroport Toulouse-Blagnac
Société gestionnaire de l'aéroport depuis mars 2007, suite à la réforme des aéroports nationnaux.

AFIS

Organisme de la circulation aérienne chargé d’assurer le service d’information de vol et le service d’alerte au bénéfice de la circulation d’aérodrome d’un aérodrome non contrôlé

AIC

Circulaire d’information aéronautique : avis contenant des informations non communicables par Notam ou par insertion dans une publication d’information aéronautique mais qui concerne la sécurité des vols, la navigation aérienne ou d’autres questions techniques, administratives, législatives ou réglementaires (RCA 1)

AIREP

Compte-rendus en vol, de position et d’auto-information (Voir RCA 1)

ALERFA

Phase d’alerte : situation dans laquelle on peut craindre pour la sécurité d’un aéronef et de ses occupants. Il s’agit du stade 2 d’une situation d’urgence, après la phase INCERFA et avant la phase DETRESFA (Voir RCA 1)

Altitude

Distance verticale entre un niveau, un point ou un objet et le niveau moyen de la mer (Voir RCA 1)

Amplitude de vol

C’est le temps décompté depuis le moment où l’aéronef commence à se déplacer par ses propres moyens en vue de gagner l’aire de décollage pour effectuer la première étape jusqu’au moment où il s’immobilise à la fin de la dernière étape précédant l’octroi d’un temps d’arrêt conforme aux dispositions en vigueur (Voir article D.222-1 du Code de l’Aviation Civile)

APP

Centre de contrôle d’approche : organisme de la circulation aérienne chargé d’assurer les services de la circulation aérienne au bénéfice des aéronefs évoluant dans les espaces aériens contrôlés relevant de son autorité et associés à un ou plusieurs aérodromes (Voir RCA 1)

Approche à vue

Approche effectuée par un aéronef en vol IFR qui n’exécute pas ou interrompt la procédure d’approche aux instruments et exécute l’approche par repérage visuel du sol, après identification des installations (Voir MIN 1.445)

Approche aux instruments

Approche effectuée par un aéronef en vol IFR en utilisant les aides radio-électriques ainsi que les règles associées à cette manœuvre (Voir MIN1)

Approche classique

Approche aux instruments non de précision, basée sur un ILS sans alignement de descente, un VOR, un NDB, un SRA (Surveillance Radar Approach) ou VDF (VHF Direction Finding Station)

Approche de précision

Approche aux instruments utilisant un moyen radio-électrique offrant un guidage en site, en azimut et en distance

APRS

Approbation Pour Remise en Service : Mention et signature portées sur un document d’aéronef par la personne responsable et habilitée à la suite d’opérations d’entretien (Annexe à l’arrêté du 24 juillet 1991, chapitre VII et OPS 1, sous-partie MAptitude physique et mentale du PNT

Cette aptitude médicale est régie actuellement par les dispositions de l’arrêté du 5 juillet 1984 modifié par l’arrêté du 1er avril 1988 (Voir aussi l’article A. 421.330-01 du Code de l’Aviation Civile)

APU

Auxiliary Power Unit. Moteur auxiliaire qui assure l’alimentation électrique et l’air climatisé des avions au sol lorsqu’ils sont à l’escale. Il permet également le démarrage des réacteurs.

ASDA

Distance d’Accélération-Arrêt Utilisable : longueur de roulement au décollage utilisable, à laquelle s’ajoute le prolongement d’arrêt s’il est déclaré utilisable par l’Autorité (Voir OPS1, sous-partie F, OPS1.480)

ATC

Air Trafic Control : Organisme du contrôle aérien chargé de réguler le trafic aérien contrôlé au moyen de clairances

ATIS

Service automatique d’information de région terminale : service assuré dans le cadre du service d’information de vol dans le but de fournir régulièrement des renseignements appropriés et actualisés pour les aéronefs à l’arrivée et au départ au moyen d’émissions continues et répétées (Voir RCA 1)

ATP(A)

Cours intégré permettant de former des pilotes et de les amener au niveau de compétence nécessaire pour leur permettre de remplir les fonctions de copilote à bord d’avions certifiés multipilotes et multimoteurs en transport aérien commercial et d’obtenir la licence CPL(A) IR. (Voir appendice 1 aux FCL1.160 & 1.165(a)(1)

ATPL(A)

Air Transport Pilot Licence : licence de pilote de ligne permettant d’exercer les fonctions de commandant de bord d’avions certifiés multipilotes et multimoteurs en transport aérien commercial (Voir FCL 1.240 à 1.263 et 1.295)

ATS (route)

Route destinée à canaliser la circulation aérienne pour permettre d’assurer les services de la circulation aérienne. Cette dénomination ATS est utilisée pour désigner à la fois les routes aériennes, les routes contrôlées et non contrôlées, les routes d’arrivée et de départ (Voir RCA 1)

Aviation Générale

Un avion peut être exploité selon deux réglementations : en transport public (Arrêté du 12 mai 1997 dit OPS 1) ou en aviation générale (Arrêté du 24 juillet 1991)

Avion

Aérodyne entraîné par un organe moteur et dont la sustentation en vol est obtenue principalement par des réactions aérodynamiques sur des surfaces qui restent fixes dans des conditions données de vol (Voir RCA 1)

Avion monopilote

Avion certifié pour être exploité par un seul pilote (Voir annexe à l’arrêté du 31 juillet 1981)

Avion multipilote

Avion certifié pour être exploité avec un équipage minimal de conduite de deux pilotes (Voir annexe à l’arrêté du 31 juillet 1981)

Avitaillement

Activité de remplissage des réservoirs des avions en kérosène.

Avitailleurs

Personnes en charge du remplissage des réservoirs des avions en kérosène.

AWY

Voie aérienne : région de contrôle ou portion de région de contrôle présentant la forme d’un couloir et dotée d’aides radio à la navigation

retour haut de page

B

B-RNAV

Espace dans lequel la capacité de navigation de surface est requise. Pour ce type d’espace, l’exploitant doit en particulier établir et déposer auprès des services compétents ses procédures opérationnelles applicables avant et pendant le vol en espace B-RNAV, en situation normale et en cas de défaillance partielle ou totale de l’équipementBiotope

En écologie, un biotope est un ensemble d'éléments caractérisant un milieu physico-chimique déterminé et uniforme qui héberge une flore et une faune spécifique.Blagnac 1

Aérogare d’aviation d’affaires situé avenue Emile Dewoitine à Blagnac. L’aérogare de Blagnac 1 a été celle de l’aéroport de Toulouse-Blagnac jusqu’à la construction de la nouvelle aérogare (aérogare actuelle dit « Blagnac 2) en 1978.Bruit aéronautiqueBruit émis par les avions.Bureau de piste

Organisme de la circulation aérienne chargé de recevoir des comptes rendus concernant les services de la circulation aérienne et des plans de vol déposés avant le départ (Voir RCA 1)

retour haut de page

C

CAG

Circulation aérienne générale : ensemble des mouvements des aéronefs civils et de certains aéronefs d’état (Voir RCA 1)

CAM

Circulation aérienne militaire comprenant la circulation opérationnelle militaire (COM) et la circulation d’essais et de réception (CER) (Voir RCA 1)

Cap

Sens dans lequel est dirigé l ‘axe longitudinal de l’aéronef, généralement exprimé en degrés par rapport à une référence Nord (Voir RCA 1)

Carburant

En transport public, l’emport carburant, la gestion en vol et la politique de l’exploitant sont réglementés par l’OPS 1 sous-partie D – « Procédures d’exploitation ». En aviation générale, la réglementation de base est l’arrêté du 24 juillet 1991 – chapitre 5 – paragraphe 5.6 « Avitaillement, réserves de carburant et lubrifiant »

Catering

Préparation et mise à bord des plateaux-repas

CCAR

Commission Consultative d’Aide aux Riverains

CCE

Commission Consultative de l’Environnement

CCITChambre de Commerce et d’Industrie de Toulouse, gestionnaire de l'Aéroport Toulouse-Blagnac, dans le cadre d’une convention de concession consentie par l’Etat jusqu’en 2007.

CDL

Configuration type fournie par le constructeur d’un avion et par rapport à laquelle un exploitant établit une liste de déviations tolérées

CDN

Certificat de Navigabilité : lié à la certification de l’aéronef. Il peut s’agir d’un CDN individuel ou d’un CDN de type. Ce document fait partie des documents obligatoires à bord de l’avion

CEAC

Représentation locale européenne de l’OACI (organisation internationale de l’aviation civile). La CEAC est directement intervenue dans les travaux d’élaboration des règlements JAR

Chapitre des avions

Classification acoustique des moteurs d’avions, suivant les normes internationales de l’OACI (Annexe 16, volume I, Bruit des aéronefs)

Charge marchande

Somme des masses passagers et fret pouvant être embarquée dans un avion compte tenu des diverses limitations à respecter (Voir OPS 1 – sous-partie J « masse et centrage »

Check-list

Système de listes de vérifications destinées à l’usage des membres d’équipage pour toutes les phases d’exploitation de l’avion, dans des conditions normales, anormales et d’urgence afin de s’assurer du respect des procédures d’exploitation stipulées dans le manuel d’exploitation (Voir OPS 1.210 – Sous-partie D « Procédures d’exploitation »

Chicago (Convention de)

Est appelée convention de Chicago la convention signée à Chicago le 7 décembre 1944 relative à l’aviation civile internationale et ayant débouché sur la création de l’OACI

Circuit d’aérodrome

Trajet de principe associé à un aérodrome indiquant les manœuvres successives que doivent effectuer en tout ou partie les aéronefs en vol utilisant l’aérodrome

Circuit de circulation au sol

Cheminements spécifiés que les aéronefs doivent suivre sur l’aire de manœuvre

Circulaire d’information aéronautique

Voir AIC

Clairance

Autorisation délivrée à un aéronef de manœuvrer dans des conditions spécifiées par un organisme du contrôle de la circulation aérienne dans le but de lui fournir le service du contrôle de la circulation aérienne (Voir RCA 1)

Clairance de séparation à vue

Clairance complémentaire accordée à un aéronef en vol contrôlé lui permettant de s’affranchir des espacements réglementaires vis-à -vis d’un seul autre aéronef contrôlé et d’assurer visuellement sa propre séparation par rapport à celui-ci (RCA 1)

Clairance initiale

Clairance délivrée avant le départ ou avant la pénétration dans un espace aérien contrôlé (RCA 1)

Clairance VMC

Clairance complémentaire accordée à un aéronef en vol IFR lui permettant, sur sa demande, en VMC, de s’affranchir des espacements réglementaires vis-à -vis de tous les autres aéronefs en vol IFR et d’assurer visuellement sa propre séparation par rapport à ceux-ci (RCA 1)

Classe d’avion

Dans la réglementation FCL 1, sous-partie F, certains aéronefs sont définis comme ne nécessitant pas de qualification de type. Ces aéronefs sont répartis en classes, chaque classe nécessitant une qualification particulière, par exemple qualification de classe MEP (Multi Engine Piston) ou qualification de calsse SEP (Single Engine Pistons) Voir aussi « Qualifications »

Commandant de bord

Le commandant de bord est un membre d’équipage désigné par l’exploitant pour assurer la fonction « commandement » sur une ou plusieurs missions (OPS 1 – Sous-partie A)

Commandement

La fonction « commandement » comprend la prise de toutes les décisions nécessaires à l’exécution de la mission et toutes les tâches prévues par le code de l’aviation civile (OPS 1 – Sous-partie A)

Commissions consultatives

Organes de concertation avec les riverains, les collectivités locales et les associations et aux compétences dédiées. Ils sont au nombre de trois :- La Commission Consultative de l’Environnement (CCE)- Le Comité Permanent (CP)- La Commission Consultative d’Aide aux Riverains (CCAR)

Compte-rendu

Pour tout accident, incident, incident de circulation aérienne ou d’événement en exploitation, il est nécessaire de faire un compte-rendu dont la forme, la teneur et les délais de dépôt sont prévus dans le RCA 1 et repris dans l’OPS 1 – sous-partie D « procédures d’exploitation ». Voir également AIREP

Conditions météorologiques de vol à vue

Voir VMC

Conditions météorologiques de vol aux instruments

Voir IMC

Conservation des enregistrements et informations

La conservation des enregistrements et documents relatifs à des vols transport public est gérée par la réglementation OPS 1 – sous-partie B « généralités » OPS 1.155 et 1.160

Consignes opérationnelles

Documents par lesquels le Ministre chargé de l’aviation civile impose des limitations opérationnelles pour des raisons de sécurité ou par lesquels les services compétents donnent des informations relatives à l’application ou à l’interprétation des règlements opérationnels

Contrôle d’aérodrome

Service du contrôle de la circulation aérienne pour la circulation d’aérodrome

Contrôle d’approche

Service du contrôle de la circulation aérienne pour les aéronefs en vol contrôlé à l’arrivée ou au départ

Contrôle des compétences du personnel navigant

L’organisation du contrôle des compétences du personnel navigant technique en transport public est géré par l’OPS 1 – sous-partie N et pour le personnel navigant commercial par l’arrêté du 5 novembre 1987, chapitre 6, paragraphe 6.5 « maintien, actualisation et contrôle des compétences »

Contrôle régional

Service du contrôle de la circulation aérienne pour les aéronefs en vol contrôlé à l’intérieur des régions de contrôle

Copilote

2ème pilote dans la liste des membres d’équipage et dont le rôle est d’assister le commandant de bord dans toutes les tâches nécessitées par le vol

CP

Comité Permanent. Réunion préparatoire aux Commissions consultative de l’Environnement.

CPL(A)

Commercial Pilot Licence : licence de pilote professionnel avion dont les conditions d’accès, les privilèges et les conditions sont gérés par la réglementation FCL 1, sous-partie E

CRE(A)

Class Rating Examinor : Examinateur désigné par l’Autorité pour 3 ans afin de procéder aux contrôles de délivrance, de prorogation et de renouvellement des qualifications de classe pour lesquelles il est habilité (Voir FCL 1.445, sous-partie I)

CRI(SPA)

Class Rating Instructor : Instructeur possédant la qualification lui permettant de délivrer l’instruction à un pilote en vue de l’obtention d’une qualification de classe sur avion Monopilote (Voir FCL 1.380, sous-partie H)

CRM

Compte-rendu matériel : document obligatoire dans le cadre d’une exploitation transport public, dont le contenu, la forme et les conditions d’utilisation sont définis dans l’OPS 1.915, annexe à l’arrêté du 12 mai 1997

CRM

Crew Ressource Management : Ensemble de concepts comportementaux techniques et humains issus des études sur les Facteurs Humains. La matière fait partie intégrante de l’obligation du maintien de compétence exigé par la réglementation OPS 1, sous-partie N

CTA

Certificat de transporteur aérien : document délivré à un exploitant transport aérien par l’Autorité et l’autorisant à exercer cette activité (Voir OPS 1, sous-partie C « agrément et supervision de l’exploitant)

CTR

Zone de contrôle terminal : espace aérien contrôlé s’étendant à partir de la surface du sol ou de l’eau jusqu’à une limite supérieure spécifiée (RCA 1)

retour haut de page

D

DAC Sud

Direction de l’Aviation Civile Sud

Débits d’étiages

Débit moyen le plus bas d'un cours d'eau (en période estivale par exemple)

Décibel

Unité de mesure de l’intensité acoustique

Décibel A – dB(A)

Unité de mesure de l’intensité acoustique de pondération A, selon la performance de l’oreille humaine

Dégagement (aérodrome de)

Aérodrome spécifié au plan de vol vers lequel le vol peut être poursuivi lorsqu’il devient inopportun d’atterrir à l’aérodrome d’atterrissage prévu

Dégivrage

Le vol en conditions givrantes, la décision de partir en vol avec un avion présentant des dépôts de glace, de neige ou autre sont des notions régies par la réglementation (Chapitre 5, paragraphe 5.10.2 et 5.10.3 de l’arrêté du 24 juillet 1991 pour l’aviation générale et OPS 1.345, sous-partie D pour le transport public)

Dépassement

Les conditions dans lesquelles un aéronef peut en dépasser un autre sont établies par un décret du 25 octobre 1994, rattaché au RCA 1

DETRESFA

Dernière phase d’une situation d’urgence, dans laquelle il y a tout lieu de penser qu’un aéronef et ses occupants sont menacés d’un danger grave imminent et qu’ils ont besoin d’un secours immédiat (RCA 1)

Détresse (message de)

Les communications de détresse sont régies réglementairement par un arrêté du 7 septembre 1984 portant sur « les procédures de radiotéléphonie à l’usage de la circulation aérienne générale, neuvième partie « communications de détresse et d’urgence »

DGAC

Sigle désignant la Direction Générale de l’Aviation Civile Française. Ce service est directement rattaché au ministère chargé du transport aérien. La DGAC est souvent désignée dans les textes réglementaires par le terme « Autorité ». L’ensemble des services de la DGAC sont regroupés dans un même bâtiment situé à Paris, rue Henri Farman (près de l’héliport d’Issy les Moulineaux)

DIREN

Direction Régionale de l’Industrie et de l’Environnement

Dirigeant responsable

Dans le cadre d’une exploitation transport public, l’exploitant doit nommer un dirigeant responsable acceptable par l’Autorité, qui a mandat de l’exploitant pour assurer que toutes les activités liées à l’exploitation et à la maintenance peuvent être financées et effectuée selon les normes requises par l’Autorité (OPS 1.175, sous-partie C)

retour haut de page

E

Enregistreur

Les systèmes d’enregistreurs sont prévus par la réglementation OPS 1, sous-partie K « instruments et équipements de sécurité », de OPS 1.700 à 1.725

Entretien des aéronefs

Dans le cadre du transport public, l’entretien des avions est régi par les dispositions de l’OPS 1, sous-partie M. Cet entretien, placé sous la responsabilité de l’exploitant, doit être assuré dans le cadre d’un atelier agréé « JAR 145 »

Equipage

En aviation générale, les dispositions réglementaires gérant les équipages découlent de l’arrêté du 24 juillet 1991, chapitre IV, en transport public, pour les PNT de l’OPS 1, sous-partie A et sous-partie N et pour les PNC de l’arrêté du 5 novembre 1987, chapitre 6

Equivalences de licences

Les équivalences entre les licences nationales et les licences FCL sont régies par les dispositions du FCL 1, sous-partie A, appendice 1 au FCL 1.005

Espace aérien

Pour une liste des espaces aériens, se reporter au RCA 1, décret n°94947 du 25 octobre 1994

ETOPS

Un avion bimoteurs ne doit pas entreprendre de vol qui, à un point quelconque de sa route, l’éloignerait de plus d’une heure de vol N-1 moteurs d’un terrain adéquat, à moins d’y être autorisé par l’autorité (autorisation ETOPS) (OPS 1.246)

Examinateur

Les conditions de délivrance de l’autorisation d’examinateur, de renouvellement, ainsi que les privilèges associés sont régis par la réglementation FCL 1, sous-partie I

Exploitant

Est dit exploitant toute personne physique ou morale responsable de l’exploitation d’un ou plusieurs aéronefs

Exutoire

Toute issue (naturelle ou artificielle) par laquelle l'eau d'un lac, d'un cours d'eau, d'une canalisation, d'un égout, etc. se déverse dans les eaux superficielles (rivières)

retour haut de page

F

FAR 23

Règle américaine de certification des avions monopilote. La même règle se retrouve dans le domaine des JAR avec la JAR 23

FAR 25

Règle américaine de certification des avions multipilote. La même règle se retrouve dans le domaine des JAR avec la JAR 25

FCL 1

Flight Crew Licences : ensemble des règles régissant les licences et qualifications du personnel navigant, à titre professionnel et privé. Cette réglementation est entrée en application en France le 1er Juillet 1999 par l’arrêté du 29 mars 1999 et découle des textes communs JAR/FCL. Le « 1 » se rapporte aux pilotes d’avions

FE(A)

Flight Examinor : examinateur possédant les privilèges de conduire une épreuve pratique d’aptitude en vue de la délivrance d’une licence de pilote et des qualifications associées de type ou de classe, ainsi que des contrôles de compétence en vue de la prorogation / renouvellement des qualifications associées sous certaines conditions (Voir FCL 1.435, sous-partie I)

FI(A)

Flight Instructor : Instructeur de vol possédant les privilèges d’instruire en vol en vue de l’obtention d’une licence de pilote et des qualifications associées de type ou de classe (FCL 1, sous-partie H, de FCL 1.315 à 1.355

FIC

Centre d’information de vol : organisme de la circulation aérienne institué pour assurer le service d’information de vol et le service d’alerte (RCA 1)

FIE(A)

Examinateur d’instructeur (Flight Instructor Examinor) : examinateur possédant les privilèges de conduire une épreuve pratique d’aptitude en vue de la délivrance d’une qualification de FI(A), ainsi que des contrôles de compétence en vue de la prorogation / renouvellement de cette qualification (Voir FCL 1.460, sous-partie I)

FIR

Région d’information de vol : espace aérien à l’intérieur duquel le service d’information de vol et le service d’alerte sont assurés

Fl

Surface isobarique liée à une pression de référence spécifiée (1013,2 hpa) et séparée des autres surfaces analogues par des intervalles de pressions spécifiées

Fonctions à bord

Les différentes fonctions à bord sont définies par l’OPS 1, sous-partie A, OPS 1.003

Formations

Les conditions de formation des personnels navigants techniques (professionnels et privés) résultent des dispositions de l’arrêté du 29 mars 1999 dit FCL 1 mais également, pour une période transitoire qui prendra fin le 30 juin 2002, de l’arrêté du 31 juillet 1981

FPL

Voir plan de vol déposé

FTO

Flight Training Organisation : Centre de formation approuvé par l’autorité et seul habilité à dispenser l’ensemble des formations définies par le FCL 1, à l’exception des formations aux qualifications de type d’avions multipilotes confiées à des TRTO (Type Rating Training Organisation) et les formations à la licence de pilote privé pouvant être dispensées dans des « centres déclarés »

retour haut de page

G

Gestionnaire

L’aéroport Toulouse-Blagnac était géré par la Chambre de Commerce et d’Industrie de Toulouse dans le cadre d’une convention de concession consentie par l’Etat jusqu’en 2007. Depuis 2007, dans le cadre de la réforme des aéroports nationaux, l'aéroport est géré par une société aéroportuaire Aéroport Toulouse-Blagnac. A ce titre, elle a en charge le fonctionnement quotidien et l'évolution de la plate-forme. C’est l’Etat qui reste propriétaire des terrains et des équipements.

Givrage

Voir Dégivrage

GPU

Ground Power Unit. Groupe électrogène spécifique qui assure l’alimentation électrique des avions au sol lorsqu’ils sont à l’escale.

GPWS

Système avertisseur de proximité du sol (Voir OPS 1.665, sous-partie K)

retour haut de page

H

Hauteur de décision (DH)

Liée à une approche de précision, définit la hauteur par rapport à la surface à laquelle une manœuvre de remise de gaz doit être entreprise si les références visuelles permettant de poursuivre l’approche à vue ne sont pas acquises (Voir OPS 1, sous-partie E)

Hauteur minimale de descente (MDH)

Liée à une approche classique, définit la hauteur par rapport à la surface à laquelle la descente doit être interrompue si les références visuelles permettant de poursuivre l’approche à vue ne sont pas acquises (Voir OPS 1, sous-partie E)

retour haut de page

I

IFR

Instrument Flight Rules : Règles de vol aux instruments. Type de vol dans lequel les seules références instrumentales pourront être utilisées par l’équipage pour conduire le vol, incluant le respect de trajectoires et de procédures spécifiques à ce type de vol (Voir RCA 1)

ILS

L’ILS est un système de guidage radioélectrique utilisé pour effectuer des approches précises pour l’atterrissage des avions, y compris par très mauvaises conditions de visibilité. Cet équipement améliore de façon significative la précision des atterrissages en réduisant la dispersion latérale et verticale des avions. Le suivi de la trajectoire d’approche et le respect du plan de descente s’en trouve amélioré.

IMC

Instrument Meteorologic Conditions : Conditions météorologiques (visibilité horizontale et/ou espacements latéral et vertical par rapport aux nuages) ne permettant pas le vol à vue (Vol VFR). Dans ces conditions, seul le vol IFR est autorisé. A noter que ces conditions météorologiques sont liées à des notions réglementaires rattachées à la nature des espaces aériens traversés

INCERFA

Phase d’incertitude : 1ère phase d’une situation d’urgence dans laquelle il y a lieu de douter de la sécurité d’un aéronef et de ses occupants

IR(A)

Instrument Rating : Qualification de vol aux instrument prévue par l’arrêté du 29 mars 1999, dit FCL 1, sous-partie E

IRE(A)

Instrument Rating Examinor : Examinateur désigné par l’Autorité pour 3 ans afin de procéder aux contrôles de délivrance, de prorogation et de renouvellement des qualifications IR(A) pour lesquelles il est habilité (Voir FCL 1.450, sous-partie I)

IRI(A)

Instrument Rating Instructor : Instructeur possédant la qualification lui permettant de délivrer l’instruction à un pilote en vue de l’obtention d’une qualification IR(A) (Voir FCL 1.395, sous-partie H)

retour haut de page

J

JAA

Joint Aviation Authorities : Organisation regroupant actuellement 29 pays ayant décidé de travailler en commun à l’élaboration et à la mise en place de textes réglementaires (JAR) couvrant l’ensemble du domaine aéronautique. Tout pays membre de la CEAC peut postuler pour être membre des JAA

JAR

Textes élaborés par les pays membres des JAA et permettant ensuite à chaque autorité nationale de les introduire dans sa propre réglementation

JAR 23

Règle de certification des avions monopilote

JAR 25

Règle de certification des avions multipilote

retour haut de page

L

LDA

Distance d’atterrissage utilisable (Landing Distance Available) Longueur de piste déclarée utilisable par l’Autorité appropriée et adaptée au roulage au sol d’un avion lors de l’atterrissage (OPS 1.480, sous-partie F)

Lden

Level Day Evening Night. Indice de gêne sonore européen servant de base aux calculs des prévisions du PEB et du PGS et prenant en compte la gêne en fonction de la période (jour / soirée / nuit)

Licence

Titre conférant officiellement le droit, pour une période déterminée à un pilote d’exercer à bord d’un aéronef, les fonctions correspondantes (Arrêté du 31 juillet 1981). Ce type de document doit accompagner tout pilote en vol, assortie des qualifications requises pour le vol

Limitations

opérationnelles et/ou de navigabilité (Arrêté du 24 juillet 1991, chapitre V et OPS 1, sous-parties F, G, H et I)

Limite de clairance

Point ou instant jusqu’auquel est valable une clairance

LME

La liste minimale d’équipements définit les équipements minimaux requis pour un vol ou partie de vol, en prenant en compte les types et variantes d’avion et les types et zones d’exploitation (Arrêté du 12 mai 1997, sous-partie P, appendice 1 à l ‘OPS 1.1045)

Location d’avion

Dans le cadre du transport public, les conditions de location doivent respecter les dispositions prévues à l’OPS 1.165

Long parcours

On entend par long parcours le voyage aérien qui éloigne un membre d’équipage d’un aéronef de plus de 3 000 milles marins de sa base d’affectation ou dont l’itinéraire préétabli comporte, entre deux escales consécutives, un parcours supérieur à 1 200 milles marins (Article D.422-1 du code de l’aviation civile

LTA

Région inférieure de contrôle, établie à l’intérieur d’une région d’information de vol, comprise entre une limite inférieure fixée et la limite inférieure de la région supérieure de contrôle

LVP

Low Visibility Procedures : Procédures appliquées à un aérodrome en vue d’assurer la sécurité de l’exploitation lors des approches de précision de catégorie II et III et des décollages par faible visibilité (inférieur à 400 m) (MIN 1.435 repris dans la sous-partie E de l’OPS 1 pour les opérations de transport public et MIN 2.435 pour les opérations en aviation générale)

LVTO

Décollage par faible visibilité – un décollage sur une piste où la portée visuelle de piste (RVR) est inférieure à 400 m (MIN 1.435 et MIN 2.435)

retour haut de page

M

Manœuvres à vue

Phase visuelle d’une approche aux instruments, permettant d’amener un avion en position d’atterrissage sur une piste qui n’est pas convenablement située pour une approche directe. Il existe deux types de manœuvres à vue : manœuvre à vue libre (MVL) et manœuvre à vue imposée (MVI) – (MIN 1.435 et MIN 2.435)

Manifeste

Passagers et/ou marchandises : formulaires devant être présents à bord d’un avion effectuant une mission de transport public (OPS 1.135) et décrivant les marchandises à bord ainsi que la liste des passagers

Manuel d’activités particulières

Document préparé par l’exploitant et destiné à faire connaître à l’ensemble du personnel les règles et procédures à suivre, ainsi que toutes les informations et instructions nécessaires pour que les divers objectifs de l’exploitation soient atteints dans des conditions de sécurité satisfaisantes. (Arrêté du 24 juillet 1991, chapitre III « activités particulières »

Manuel d’entretien

Tout exploitant doit rédiger un manuel d’entretien pour tout type d’avion exploité dans lequel sont décrites les opérations d’entretien envisagées ainsi que leur périodicité (OPS 1, sous-parties C et M)

Manuel d’exploitation

Manuel établi par l’exploitant en transport public et reprenant les conditions et procédures qu’il souhaite voir appliquer et respecter par l’ensemble de ses équipages (OPS 1.1040 et 1.1045, sous-partie P)

Manuel de spécifications de maintenance (MME)

L’exploitant doit fournir un MME détaillant la structure de son organisation (OPS 1.905, sous-partie M)

Manuel de vol

Manuel rédigé par le constructeur et destiné à faire connaître à tout utilisateur les règles et procédures à respecter dans le cadre de la conduite de l’aéronef. Document directement issu et lié à la certification de l’appareil

Manuels

De nombreux manuels doivent être tenus et archivés dans le cadre des opérations aériennes. En transport public, l’OPS 1 fait référence à certains de ces manuels (Sous-partie B et sous-partie P)

Marchandises dangereuses

L’OPS 1, dans sa sous-partie R, traite des conditions à respecter par un exploitant envisageant de se livrer à du transport de marchandises dangereuses

MCC

Multi Crew Coordination : formation permettant à un pilote d’acquérir les connaissances nécessaires à l’exécution de vols réalisés en équipage de plus d’un pilote dans le cadre de la réglementation transport public (FCL 1, sous-partie F)

Médical

Les conditions d’aptitude médicale sont actuellement définies par l’arrêté du 31 juillet 1981 mais devraient faire rapidement l’objet de modifications importantes par l’introduction de la version française de la réglementation JAR-MED

MEL

Voir LME

Membre d’équipage

Personne embarquée pour le service de l’aéronef en vol. Désigne aussi bien le personnel technique que commercial

Miles nautiques

Le mille marin international, aussi appelé mille nautique (symbole usuel : MN ; ou NM en anglais) équivaut à 1 852 mètres. Il est en usage avec le Système international et est utilisé en navigation maritime ou aérienne.

Minimums opérationnels

Toute approche aux instruments est définie par des valeurs minimales de paramètres météorologiques régissant la conduite à tenir avant et pendant le vol. Ces règles sont définies dans la réglementation MIN 1 (transport public) et MIN 2 (aviation générale)

MME

Voir « Manuel de spécifications de maintenance »

MNPS

Espace à l’intérieur duquel un vol n’est autorisé que si l’avion est équipé d’un système de navigation à grande distance définies dans le document 7030 de l’OACI (Voir aussi OPS 1.870)

Monopilote (avion)

Avion certifié pour être exploité par un seul pilote et relevant de la réglementation de certification JAR / FAR 23

Monopilote en IFR

Les conditions dans lesquelles il est possible d’exécuter des vols IFR en monopilote en transport public sont définies par l’appendice 2 au paragraphe OPS 1.940

Multipilote (Avion)

Avion certifié pour être exploité par un équipage de conduite d’au moins deux pilotes et relevant de la réglementation de certification JAR / FAR 23

MVI / MVL

Voir manœuvres à vue

retour haut de page

N

Niveau

Voir Fl

Norme

Ensemble de règles d’usage, de prescriptions techniques relatives aux caractéristiques d’une méthode, édictées dans le but de standardiser et de garantir les modes de fonctionnement.

Notam

Avis donnant en temps utile sur l’établissement, l’état ou la modification, d’une installation, d’un service, d’une procédure aéronautique ou d’un danger pour la navigation aérienne des renseignements essentiels à l’exécution des vols (RCA 1)

Nuit

Période pendant laquelle le centre du disque solaire se trouve à plus de 6° en-dessous de l’horizon. Il est admis que pour des latitudes comprises entre 30° et 60° (cas de la France métropolitaine), la nuit commence 30 minutes après le coucher du soleil et commence 30 minutes avant le lever du soleil

O

OACI

Organisation internationale de l’aviation civile créée par la convention de Chicago et chargée d’éditer des textes sous forme de normes et de recommandations à l’usage de tous les états membres dans tous les domaines de l’aéronautique civile. Elle siège à Montréal

ORAMIP

Observatoire Régional de l’Air en Midi-Pyrénées

Oxygène

La réglementation sur l’emport d’oxygène à bord découle des dispositions de la sous-partie K de l’OPS 1

retour haut de page

P

PEB

Plan d’Exposition au Bruit. Document d’urbanisme qui réglemente l’installation de nouvelles populations dans des zones qui sont ou seront soumises à des nuisances sonores provenant du trafic aérien.

Performances

Un avion ne doit être utilisé que dans les limites de ses propres performances. Pour cela, il appartient à l’une des classes de performances définies par les sous-parties G, H ou I de l’OPS 1

Péril aviaire

Risque de collision entre un animal (oiseaux ou mammifères) et un aéronef.

Période de vol

On appelle période de vol la somme des temps de vol entre deux arrêts successifs conformes aux dispositions des articles D.422-2, D.422-5, D.422-11 et D.422-12 (article D.422-1 du code de l’aviation civile)

Pesée d’avion

Procédure définie par l’appendice 1 au paragraphe OPS 1.605, sous-partie J

PGS

Plan de Gêne Sonore. Le PGS est l’outil de mise en œuvre du dispositif d’aide à l’insonorisation des riverains. C’est lui qui définit les zones géographiques éligibles autour de l’aéroport.

Pieds

Le pied (en anglais : foot - symbole: ft) est une unité de longueur du système d'unités de nombreux pays anglo-saxons (Etats-Unis, Royaume Unis…). Il représente une longueur approximative de 30 centimètres.

Plan de vol

(PLN) – ensemble de renseignements spécifiés au sujet d’un vol projeté ou d’une partie d’un vol, communiqués aux organismes de la circulation aérienne

Plan de vol déposé

(FPL) – Le plan de vol tel qu’il a été déposé sous une forme spécifiée auprès d’un organisme de la circulation aérienne par le pilote ou son représentant désigné, ne comportant pas les éventuelles modifications ultérieures

Plan de vol en vigueur

Un plan de vol devient plan de vol en vigueur au moment où débute le vol ou la partie de vol pour lequel il a été communiqué. Le plan de vol en vigueur comprend les éventuelles modifications postérieures à la communication du plan de vol initial

Plan de vol réduit

Eléments de vol en nombre limité communiqués en radiotéléphonie à un organisme de la circulation aérienne en vue d’obtenir une clairance

Plan de vol répétitif

(RPL) – Plan de vol concernant une série de vols assurés régulièrement, souvent répétés et présentant les mêmes caractéristiques de base, fourni par un exploitant pour être conservé et utilisé, de manière répétitive par les organismes de la circulation aérienne

PPL(A)

Licence de pilote privé avion gérée par la réglementation FCL 1, sous-partie C

Privilèges

Possibilités offertes par la détention d’une licence ou d’une qualification

Procédures

Les procédures décrivent, pour chaque sens d’utilisation des pistes, la façon dont les avions se dirigent vers les points de transfert aux centres de contrôle voisins.

Prorogation

Procédure de maintien de compétence permettant de prolonger pour une période donnée la validité d’une qualification non périmée

Publication d’informations aéronautiques

Voir AIP

Push électrique

Engins de piste utilisés par les assistants aéroportuaires pour repousser les avions en stationnement au sol avant le décollage.

retour haut de page

Q

Q (code)

Ancien code utilisé à l’époque pour les communications radiotélégraphiques et dont un certain nombre de termes encore usités sont issus

QFE

Pression atmosphérique à l’altitude topographique du terrain ou au seuil de piste

QFU

Le QFU est l'orientation de la piste exprimée en dizaine de degrés par rapport au nord magnétique. Le QFU est exprimé par un nombre de deux chiffres : pour l’aéroport Toulouse-Blagnac, 2 QFU :- QFU 14 pour une orientation de 144° par rapport au nord magnétique, - QFU 32 pour une orientation de 324° par rapport au nord magnétique.

QNH

Pression atmosphérique au niveau moyen de la mer

Qualification

Titre associé à une licence de pilote et permettant à celui-ci d’exercer des fonctions à bord d’un avion et de bénéficier de privilèges adaptés. Le FCL 1 définit quatre types de qualifications :

Qualification de classe SEP et MEP

Qualification de type

Qualification IR(A)

Qualification d’instructeurr

Qualité

Système introduit par les réglementations JAR-OPS, JAR-FCL, JAR 145 permettant aux exploitants de répondre en interne à des normes de qualité en terme de fonctionnement, de services et de prestations pour les opérations de transport public, de formations et d’entretien des aéronefs.R

Radiocommunications

L’utilisation des moyens de radiocommunication, la phraséologie employée, les procédures à respecter en cas de pertes de radiocommunication sont gérées par les dispositions de l’arrêté du 7 septembre 1984 « Procédures de radiotéléphonie à l’usage de la circulation aérienne générale)

retour haut de page

R

Recherche et sauvetage

Voir RCC

Référence visuelle

Un pilote n’est pas autorisé à poursuivre une approche aux instruments en-dessous de certaines valeurs définies (DH – MDH) tant que les références visuelles concernant la piste qu’il est prévu d’utiliser, ne sont pas distinctement visibles et identifiables par le pilote. La liste de ces références visuelles est fournie dans l’appendice 1 au MIN 1.430 et MIN 2.430

Règles de l’air

Elles s’appliquent

- à tous les aéronefs civils évoluant dans les espaces aériens exploités par l’administration française et à tous les aéronefs d’état évoluant dans les mêmes espaces, dont les conditions d’exécution de la mission sont compatibles avec ces règles générales

- aux aéronefs portant les marques de nationalité et d’immatriculation françaises, où qu’ils se trouvent, dans la mesure où ces règles ne contreviennent pas aux règles édictées par l’état sous l’autorité duquel le territoire survolé se trouve placé

Renouvellement

Procédure permettant de revalider, pour une période donnée, une qualification périmée

Réserves de carburant

Quantités de carburant entrant dans le cadre de la réglementation sur l’emport et la gestion carburant et permettant à l’équipage de disposer d’une quantité globale de carburant garantissant l’exécution du vol dans des conditions de sécurité acceptables

RVR

Portée visuelle de piste – Visibilité horizontale mesurée dans l’axe de piste utilisée

retour haut de page

S

SBA

Service des Bases Aériennes

SDAGE

Schéma Directeur d'Aménagement et de Gestion des Eaux

Sécurité

Actions de prévention et de maîtrise des risques. La sécurité vise à éviter les accidents involontaires susceptibles de causer des préjudices aux biens et aux personnes.

Sentinelle

Système de mesure du bruit et de visualisation des trajectoires des avions fonctionnant 24h/24. Le système toulousain, équipé de stations de mesure fixes et mobiles, a été baptisé Sentinelle.

Services de la circulation aérienne

Ensemble des services permettant la circulation aérienne. Il est défini trois services :

Service du contrôle

Service de l’information

Service de l’alerte

Seuil de piste

Endroit à partir duquel un aéronef peut envisager une manœuvre de décollage ou d’atterrissage

Seuils de pistes

Extrémités de chaque piste

SFACT

Service de la Formation Aéronautique et du Contrôle Technique – Service relevant de la DGAC et ayant vocation à intervenir dans tous les aspects de la formation aéronautique. Le SFACT est organisé dans Divisions repérées par une lettre (par exemple SFACT P pour Pilotes ou SFACT R pour réglementation). Il s’agit de l’organisme de tutelle de tous les organismes de formation évoluant en France mais également de tous les pilotes, à titre privé ou professionnel.

SFE(A)

Examinateur sur entraîneur de vol synthétique avion. Ses privilèges lui permettent d’effectuer dans un simulateur de vol les contrôles de compétence pour la qualification de type et de vol aux instruments avions multipilote , sous certaines conditions (FCL 1.455). A noter que l’Autorité française ne reconnaît pas actuellement ce type d’examinateur

SFI(A)

Synthetic Flight Instructor : Instructeur possédant la qualification lui permettant de délivrer l’instruction à un pilote en vue de l’obtention d’une qualification de type avion multipilote et/ou la formation au travail en équipage (Voir FCL 1.410, sous-partie H)

SIGMET

Renseignements établis par un centre de veille météorologique, concernant l’apparition ou la prévision d’un ou plusieurs phénomènes météorologiques spécifiés qui peuvent affecter la sécurité de l’exploitation aérienne

SME

Un Système de Management Environnemental (SME) est un outil de management permettant une amélioration continue des performances environnementales de l'entreprise où il est déployé. Il comporte des objectifs de progrès, des actions de formation du personnel et des procédures de gestion des situations d'urgence. L’efficacité du SME est mesurée par des indicateurs et des audits.

SNA

Service de la Navigation Aérienne

SPIC

Pilote assurant dans un but opérationnel ou d’entraînement les fonctions de commandant de bord sans en avoir le statut, sous la supervision et la responsabilité d’un commandant de bord spécialement habilité (FCL 1.001 et OPS 1, sous-partie N)

Stagiaire

Elève pilote inscrit par un instructeur qualifié sur la liste d’équipage comme pilote à l’entraînement

STNA

Services Techniques de la Navigation Aérienne

Sûreté

• La sûreté vise à éviter les actions volontaires susceptibles de causer des préjudices aux biens et aux personnes. Les mesures de sûreté sont particulièrement importantes dans les aéroports, notamment à cause des risques terroristes.

• Notion regroupant toutes les procédures et exigences liées à la sûreté des aéronefs en matière de prévention des actes illicites et de piraterie aérienne. La sous-partie S de l’OPS 1 est en totalité consacrée à la sûreté

Système qualité

Voir « Qualité »

retour haut de page

T

Taxiways

A ne pas confondre avec les pistes, les taxiways sont les voies de roulage qu’empruntent les avions pour aller ou revenir du parking aux pistes.

Temps d’arrêt

On appelle temps d’arrêt le temps décompté depuis le moment où l’aéronef s’immobilise à la fin de la dernière étape jusqu’au moment où l’aéronef commence à se déplacer par ses propres moyens pour effectuer la première étape d’une nouvelle période de vol (Article D.422-1 du code de l’aviation civile)

Tinettes avions ou vide-tinettes

Toilettes utilisées à bord des avions, qui sont vidangées au sol après chaque vol

TMA

Région de contrôle terminale établie en principe au carrefour de routes ATS aux environs d’un ou plusieurs aérodromes importants

TMG

Planeur ayant un certificat de navigabilité délivré ou accepté par un état membre de la communauté européenne, pourvu d’un moteur intégré et non rétractable et d’une hélice non rétractable. Il doit être capable de décoller et de s’élever par sa propre puissance conformément à son manuel de vol

TNSA

Taxe sur les Nuisances Sonores Aériennes

TODA

Distance de décollage utilisable : longueur de roulement au décollage utilisable à laquelle s’ajoute le prolongement dégagé utilisable (OPS 1.480, sous-partie F)

Tour de contrôle

Voir TWR

La tour de contrôle est l'organe le plus visible de toute la chaîne dédiée au contrôle aérien. C'est à partir d'elle que les « contrôleurs du ciel » opèrent pour guider les avions dans les phases du vol liées au survol de l'aéroport : instructions pour les phases finales d'approche et délivrance de l'autorisation d'atterrir, délivrance de l'autorisation de décollage et instructions pour rejoindre le couloir aérien défini dans le plan de vol de l'avion.

TRE(A)

Examinateur de qualification de type avion multipilotes. Ses privilèges lui permettent de conduire l’épreuve pratique d’aptitude en vue de la délivrance de qualifications de type avions multipilotes, les contrôles de compétence en vue de la prorogation et du renouvellement des qualifications de type multipilote et de vol aux instruments, l’épreuve pratique d’aptitude en vue de la délivrance de la licence ATPL (FCL 1.440, sous-partie I)

TRI(A)

(Type Rating Instructor) Instructeur de qualification de type avions multipilote (FCL 1.365)

TRTO

(Type Rating Training Organisation) Ecole spécialement agréée pour dispenser la formation en vue de la délivrance et du renouvellement des qualifications de type d’avions multipilotes (FCL 1, sous-partie A)

TWR

Organisme de la circulation aérienne chargé d’assurer les services de la circulation aérienne au bénéfice de la circulation d’aérodrome (RCA 1)

retour haut de page

U

UIR

Région supérieure d’information de vol à l’intérieur duquel le service d’information de vol et le service d’alerte sont assurés au-dessus d’une limite spécifiée

UTA

Région supérieure de contrôle, établie à l’intérieur d’une UIR et qui n’est pas une voie aérienne

retour haut de page

V

V (zone de type)

Zone où l’infrastructure de radiocommunication permet l’utilisation des ensembles émission-réception VHF pour les liaisons avec au moins une station sol

Validation

Procédure permettant au titulaire d’une licence et de qualifications étrangères d’exercer pendant un délai maximal de 2 ans les privilèges conférés par ses titres dans les conditions de validité imposées par l’état (Arrêté du 31 juillet 1981, chapitre II, paragraphe 2.10 – Il est à noter que ces dispositions ne sont pas reprises dans le FCL 1)

Variante

Se dit d’un avion relevant de la même qualification de classe ou de type qu’un autre avion mais présentant des différences de paramètres, de performances et ou d’ergonomie. Une formation aux différences ou une familiarisation sont souvent exigées pour passer d’une variante à une autre (FCL 1.235, sous-partie F)

VFR

View Flight Rules : Règles de vol à vue – Permet de voler à l’aide seule de références extérieures terrestres et uniquement lorsque les conditions météorologiques sont dites VMC

VFR spécial

Une clairance de VFR spécial doit être obtenue pour pourvoir pénétrer et/ou cheminer dans une CTR après avoir décollé ou pour atterrir d’un aérodrome contrôlé lorsque les conditions météorologiques sont inférieures aux conditions VMC

VMC

Visual Meteorologic Conditions – Conditions météorologiques de vol à vue (visibilité horizontale et/ou espacements latéral et vertical par rapport aux nuages) permettant le vol à vue (Vol VFR). A noter que ces conditions météorologiques sont liées à des notions réglementaires rattachées à la nature des espaces aériens traversés

Voie aérienne

Voir AWY

retour haut de page

Z

ZICO

Zone Importante pour la Conservation des Oiseaux

ZNIEFF

Zone Naturelle d’Intérêt Faunistique et Floristique

Zone publique

Zone accessible au grand public

Zone réservée

Zone à accès limité et réservé aux personnes munies de badges.

retour haut de page