no_message

Bruits et trajectoires

Mesure et surveillance du bruit des avions

Depuis septembre 2002, l’Aéroport Toulouse-Blagnac exploite un système de mesure du bruit et de visualisation des trajectoires des avions fonctionnant 24h/24. Le système, équipé de 6 stations de mesure fixes et mobiles, a été baptisé "Sentinelle".

Fonctionnement du système Sentinelle

Logo sentinelle

Créé suite à l’engagement pris par l’Aéroport Toulouse-Blagnac sur demande de l’ACNUSA , le système Sentinelle fonctionne en associant des données issues de sources différentes.
Schema du fonctionnement du système sentinelle

Les données sont enregistrées en continu tout au long de la journée, mais ne sont intégrées et corrélées entre elles que pendant la nuit. Les données d’un événement ayant lieu le jour J ne seront donc consultables au mieux que le lendemain.

Ainsi pour un vol donné, le système associe le bruit émis par l’avion mesuré sur les capteurs survolés, les données d’identification du vol (compagnie, type avion, …) et la trajectoire de l’aéronef.

Le réseau de mesure

6 stations fixes

Le réseau de mesure comprend 5 capteurs fixes. L’emplacement de ces capteurs a été choisi en concertation avec les associations de riverains et les communes, lors des Commissions Consultatives de l’Environnement . Ces stations sont localisées sous les principaux flux de décollage et d’atterrissage.

Consultez la carte de localisation des stations de mesure et leurs fiches techniques

1 station mobile

Le réseau comprend également 1 station mobile, destinée à réaliser des campagnes ponctuelles sur demande des riverains, des communes ou pour étudier l’emplacement d’un futur capteur fixe. Ces campagnes ponctuelles augmentent donc l’emprise du réseau Sentinelle. Le capteur mobile est embarqué dans un véhicule spécial.

Avion au dessus d'un capteur Sentinelle

Sentinelle surveille le bruit des avions

Les objectifs de Sentinelle par rapport au bruit des avions sont multiples :

1. Mesurer le bruit d’origine aéronautique

En fonctionnant en continu, le système enregistre tous les bruits ambiants (voitures qui passent, chiens, sonneries des écoles…) et détecte automatiquement le passage d’un avion. De plus, le système identifie cet avion (compagnie, type avion, horaires, destination…), en fonction des données qui lui sont transmises. Les données acoustiques mesurées sont ensuite associées à la trajectoire de ce vol.

Graphique du niveau sonore A320

2. Répondre aux plaintes et aux demandes d’informations

Grâce à ses données très précises, Sentinelle permet de répondre de manière factuelle àtoute demande d’information ou plainte concernant un événement ayant engendré une nuisance.

Une procédure commune de gestion des plaintes a d’ailleurs été mise en place par le gestionnaire de l’aéroport et la Direction de la sécurité et de l’Aviation Civile Sud (DSAC Sud). Un guichet unique a été créé et Sentinelle permet d’enregistrer, de traiter et d’archiver toutes demandes émises auprès de la DSAC ou du gestionnaire.

Pour formuler une plainte, contactez le service environnement

3. Sanctionner

Actuellement, la réglementation en matière de bruit concerne les émissions sonores des sources fixes (installations fixes, équipements…) mais pas encore celles des sources mobiles, tels que les véhicules et les aéronefs.

Il n’existe donc pas à ce jour de sanctions concernant les niveaux de bruit mesurés sur les capteurs de Sentinelle. Cependant, un arrêté ministériel (« arrêté du 28/03/2011 portant restriction d’exploitation de l’aérodrome de Toulouse-Blagnac ») interdit aux avions les plus bruyants d’atterrir ou de décoller la nuit de 22h à6h.

Sentinelle permet également de surveiller les trajectoires des avions et d’éditer des statistiques.

A voir...

Consultez notre rubrique consacrée à la maîtrise du bruit

Site de l'ACNUSA: rubrique dédiée à la mesure du bruit (instruments de mesure, protocoles, échelle de bruit, démonstration sonore en ligne).

« Cinq sur Cinq » n° 4 (décembre 2002) spécial Sentinelle

SURVEILLANCE DES TRAJECTOIRES D'AVIONS

Le système Sentinelle ne fait pas que mesurer le bruit ! Il enregistre également les trajectoires précises des avions, permettant ainsi de vérifier le respect des procédures.

Sentinelle surveille les trajectoires des avions

Sentinelle enregistre en continu les données issues du radar et permet de retracer la trajectoire réelle empruntée par chaque avion sur un fond cartographique. Ainsi, on peut connaître de manière assez précise la position d’un avion au-dessus d’un quartier par exemple (à 200 m près).

Chaque trajectoire est également associée au bruit mesuré au passage de l’avion au-dessus des microphones et aux données d’identification du vol, à condition que ce soit un vol programmé à vocation commerciale.

Voir deux exemples de tracés de trajectoires d’avions obtenus grâce à Sentinelle :
 
Téléchargez la trajectoire d'un avion au décollage
 
Téléchargez la trajectoire d'un avion àl'atterrissage

A voir...

Les procédures de navigation aérienne et les trajectoires

Les sanctions en cas de non respect des procédures : rubrique "Sanctions" du site de l'ACNUSA

BRUIT ET TRAJECTOIRES DES AVIONS - RÉGLEMENTATION

Création des systèmes de mesure

Le système de mesure toulousain nommé "Sentinelle" est né suite à la Loi du 12 juillet 1999, portant création de l'Autorité de Contrôle des Nuisances Sonores Aéroportuaires (ACNUSA) .

Sentinelle a été homologué par l’Arrêté du 29 juillet 2005 « portant homologation du dispositif de mesure de bruit et de suivi des trajectoires des aéronefs mis en place autour de l’aérodrome de Toulouse-Blagnac ».