no_message

L'aéroport de 1978 à 1993

Les Années Blagnac 2

Une nouvelle aérogare modulable

Entre 1974 et 1978, une nouvelle aérogare est construite à 800m de l’ancienne qui sera désormais affectée à l’aviation d’affaires. L’inauguration de Blagnac 2 a lieu le 16 juin 1978 en présence du ministre des transports Joël Le Theule. Financée à 70% par la CCIT, elle est prévue pour pouvoir accueillir jusqu’à 2 millions et demi de passagers. Sa conception est de type modulable permettant d’anticiper les éventuelles saturations.

  • Construction de l'aérogare Blagnac 2 (1975-1976)

  • Pose de la 1ère pierre de l’Aérogare Blagnac 2 le 13 décembre 1974, en présence de M. Cavaillé Secrétaire d’Etat aux Transports, M. de Montgremier (ancien Directeur de l’Aéroport) et M. Duffour (Président de la CCIT).

  •  Vues Intérieures de la nouvelle aérogare Blagnac 2, 1978 (photographie de Meauxsonne).

  • Construction du Hall 2 (1991)

En 1990, le chiffre de 3 millions de passagers est atteint et la capacité du Hall 1 largement dépassée.

 Le Hall 2, entièrement financé par la CCIT, est inauguré le 1er février 1993.

L’aérogare est désormais en mesure d’accueillir 5 millions de passagers à l’horizon 2000.

  • Vue aérienne de l’Aéroport Toulouse-Blagnac après la construction du Hall 2, 1993.

Modernisation de la plate-forme

Le 24 novembre 1981, une nouvelle gare de fret est inaugurée par le Président Benech; gare qui est agrandie en 1989.

Entre 1985 et 1987, un nouveau bâtiment des moyens généraux est réalisé entièrement par le personnel CCIT.

Un nouveau bloc technique est construit entre 1990 et 1993, dont la nouvelle tour de contrôle, une des plus modernes d’Europe, est mise en service le 12 juin 1993.

  • Le bâtiment technique

L’Aéroport devient un acteur économique majeur de la région. Avoisinant les constructeurs aéronautiques, il sert notamment de plate-forme d’essai aux différentes générations d’Airbus.

Une organisation qui s’étoffe…

Concernant le personnel, les effectifs augmentent au fur et à mesure que les infrastructures prennent de l’ampleur. En 77, 70 personnes sont employées. A partir de 1980, les services de l’Exploitation, du Technique et ceux administratifs se structurent pour devenir de grandes directions dont celle des Opérations qui regroupe aujourd’hui 147 personnes. Le contexte politique et économique entraîne la disparition de certains services comme ceux de l’assistance, ainsi que l’apparition d’autres liés aux nouveaux enjeux stratégiques tels que l’environnement, la qualité de service, la communication, les ressources humaines...L’arrivée de l’informatique en 1981 a également bouleversé les pratiques professionnelles et est devenu aujourd’hui indispensable au bon fonctionnement de la plate-forme.