no_message

Rapport d'activité

Construire un nouvel avenir

Tout au long d’une année marquée par une hausse sensible du trafic aérien (+ 5,4 %), Aéroport Toulouse-Blagnac a préparé le lancement des grands chantiers inscrits dans le projet initié par son nouvel actionnaire Casil Europe : le redimensionnement de l’aérogare pour accueillir les futurs passagers, l’ouverture d’une grande zone commerciale en salle d’embarquement et la construction d’un hôtel, pour soutenir le développement du trafic low cost en Europe et l’ouverture de lignes long-courrier.

Le développement du trafic est déjà une réalité. Il a été marqué, en septembre 2016, par l’arrivée de Ryanair, la première compagnie d’Europe en ombre de passagers. Avec Ryanair et easyJet les deux poids lourds du low cost sont désormais présents à Toulouse, offrant un catalogue de destinations encore plus vaste pour sillonner l’Europe.

La croissance du trafic européen, qui est l’un des objectifs du plan Grand Ciel +, s’est traduite en 2016 par le passage du cap symbolique des 8 millions de passagers annuels. Une hausse consécutive à la montée en puissance de l’offre low cost sur la plateforme : la part de ce secteur a bondi de 17,6 % en 2016, principalement grâce à la venue de Ryanair. De son côté, easyJet a également affiché de très bonnes statistiques de trafic, en particulier sur les lignes ouvertes cette année. L’espagnol Volotea, qui a implanté en 2016 une base opérationnelle sur Toulouse-Blagnac et développé fortement son activité, complète ce trio moteur de la croissance. Dans cet environnement, le trafic international est en forte hausse (+9,5 %) ; le national progresse de 2,6 %, malgré le contexte sécuritaire et les nombreuses grèves qui ont émaillé l’année 2016.

L’augmentation du trafic aérien s’est inscrite dans un cadre maîtrisé des mouvements d’avions. En utilisant des aéronefs de plus grande capacité, les compagnies aériennes ont contenu le nombre de décollages et d’atterrissages sur la plateforme (+3,5 %, 95 192 mouvements), qui reste inférieur à l’année 2000 alors que l’on comptait cette année-là 5,3 millions de passagers, soit 2,7 millions de moins qu’aujourd’hui. 2017 lancera les grands travaux qui, en fin d’année 2018, donneront une nouvelle dimension à l’aéroport de Toulouse-Blagnac.

Le rapport d'activité complet

Télécharger le rapport d'activité 2016