Corporate, Environnement

L'aéroport de Toulouse-Blagnac neutre en carbone

Publié le 03 février 2022

L'aéroport de Toulouse-Blagnac vient d'être certifié "Neutre en carbone" par l'Airport Council International (ACI) Europe. 
Image
ACA level logo neutrality positive

L'aéroport de Toulouse-Blagnac atteint le niveau 3+ du programme Airport Carbon Accreditation, soit la certification de neutralité carbone.

Fruit d'un engagement collectif débuté il y a plus de 10 ans associant l'aéroport et l'ensemble des partenaires de la plateforme toulousaine, ce niveau de certification vient apporter une signification toute particulière sur les résultats obtenus en matière de réduction d'émission de gaz à effet de serre.

En 10 ans, la société gestionnaire de l'aéroport a ainsi réduit de 42 % de ses émissions brutes de carbone.

 

Image
Philippe Crebassa, Aéroport Toulouse-Blagnac

La certification attribuée par l’ACI Europe est un jalon supplémentaire dans la démarche de transition énergétique menée par ATB, 3e aéroport français à atteindre la neutralité carbone. Elle a d’autant plus de valeur qu’elle a été obtenue grâce à la mobilisation de nos partenaires sur la plateforme. Tous ensemble, nous avons fait évoluer nos pratiques pour réduire nos émissions directes et contribuer ainsi à la transition énergétique du territoire.

Philippe Crébassa, Président du Directoire

 

Un engagement de longue date et sur le long terme

Un premier objectif : réduire les émissions

Depuis de nombreuses années, l'aéroport a engagé différents chantiers permettant de réduire les émissions de carbone des activités de la plateforme, dont notamment :

  • Achat d’électricité 100% garantie d’origine renouvelable depuis 2015
  • Travaux de rénovation énergétique du parc immobilier (éclairage, isolation chauffage, ...)
  • Véhicules de services électriques
  • Implication les acteurs de la plateforme à travers notamment le club OZE (Objectif Zéro Emission) et la charte d'engagement.

Ces différents chantiers sont également accompagnés d'actions en cours et à venir autour des enjeux tels que :

  • l'achat de chaleur renouvelable, biocarburants pour les véhicules de service,
  • La rénovation de bâtiments,
  • Le développement de centrales photovoltaïques avec autoconsommation,
  • Une station de production et de distribution d'hydrogène vert,
  • Un plan de déplacements des employés domicile / travail,
  • Des bus hydrogène et gaz naturel pour le transport des passagers,
  • etc.

Un second levier : compenser les émissions résiduelles

En complément des actions de réduction, l'aéroport s'est engagé dans un projet de compensation des émissions carbone résiduelles permettant de couvrir l'empreinte carbone de l'aéroport.

L'aéroport a ainsi choisi de soutenir le projet Sumatra Merang en partenariat avec l'ONG Pure Projet et qui vise à restaurer la forêt pluviale, en Indonésie.

Ce financement donne les moyens aux acteurs locaux de réhabiliter un écosystème fragile et de créer une zone de conservation pour les espèces animales menacées.

 

Prochaine étape : Zéro émission nette

Engagé sur le long terme, notamment au travers de la résolution Net Zéro 2050 de l'ACI Europe, l'aéroport est déjà lancé dans l'élaboration d'une nouvelle feuille de route pour atteindre l'objectif zéro émission nette de carbone à l'horizon 2050 (sans compensation).

 

Dans notre objectif d'un développement harmonieux et durable, en harmonie avec son territoire, l'aéroport s'est engagé sur 3 axes forts :

  1. Lutter contre le changement climatique et contribuer à la protection de l'atmosphère
  2. Préserver la biodiversité et protéger les milieux et les ressources
  3. Être attentif à la qualité de vie de nos riverains

Découvrir le développement durable sur l'aéroport