no_message

Société Aéroport Toulouse-Blagnac

Une société de droit privé

La société Aéroport Toulouse-Blagnac est une société de droit privé, créée au mois de décembre 2006 sous la forme d'une société par actions simplifiée. Elle a été transformée en Société Anonyme à Directoire et Conseil de surveillance, lors de l'assemblée générale extraordinaire du 21 mars 2007.

Son activité ?

Elle assure la gestion de l'aéroport de Toulouse-Blagnac qu'elle exploite dans le cadre d'une concession de service public consentie avec l'Etat jusqu'en 2046.

Les chiffres clés de 2016

  • 5e aéroport de France et 1er aéroport “business”
  • 8 081 179 passagers (+5,4 %)
  • Avec 2 600 709 passagers (+17,6%), le segment low cost représente 32,2 % du trafic de la plateforme

Bilan 2016 : bâtir l'avenir !

Tout au long de l’année 2016, les équipes d’ATB ont travaillé loin des projecteurs pour donner vie, sur le papier, à ces constructions qui vont façonner le nouveau visage de l’aéroport.

Cette activité, par nature peu visible, était essentielle. Car il s’agit ici de construire l’avenir autour d’un projet, en créant les conditions de sa mise en œuvre. Développement du trafic low cost en Europe, ouverture de lignes long courrier, redimensionnement de l’aérogare pour accueillir les futurs passagers, construction d’un hôtel… Le projet porté par Casil Europe et validé par l’ensemble des actionnaires voit grand.

Et les premiers résultats sont déjà là. Ryanair, la plus grande compagnie d’Europe en nombre de passagers transportés, a fait son arrivée à Toulouse-Blagnac en 2016. Avec elle et easyJet, les deux poids lourds du low cost sont désormais réunis à Toulouse. Au bénéfice des passagers, qui disposent aujourd’hui d’une offre encore plus large pour sillonner l’Europe en vols directs.

Ils ne s’en privent d’ailleurs pas : en 2016, l’aéroport a franchi pour la première fois de son histoire le cap des 8 millions de passagers annuels (+ 5,4 %). Une forte hausse consécutive à la montée en puissance de l’offre low cost sur la plateforme. La part de ce secteur a bondi de 17,6 % en 2016, principalement grâce à l’arrivée de l’irlandais Ryanair. easyJet n’est pas en reste, affichant de très bonnes fréquentations, en particulier sur les lignes ouvertes cette année. L’espagnol Volotea, qui a ouvert en 2016 une base sur Toulouse-Blagnac et affiche des courbes de progression conséquentes, complète ce trio moteur de la croissance. Dans ce contexte, le trafic international est en forte hausse (+9,5 %) et le national progresse de 2,6 %. Malgré le contexte sécuritaire et les nombreuses grèves qui ont émaillé l’année 2016, la destination Paris attire toujours plus de passagers (+1,4 %).

L’augmentation du trafic aérien se sera inscrite dans un cadre maîtrisé des mouvements d’avions. En utilisant des aéronefs de plus grande capacité, les compagnies aériennes ont contenu le nombre de décollages et d’atterrissages sur la plateforme (+3,5 %, 95 192 mouvements), tout en répondant à la demande d’habitants qui plébiscitent toujours plus l’avion pour leurs déplacements.

2016 a été l’année du travail de fond. 2017 lancera les grands travaux qui, à l’horizon 2018, transformeront en profondeur l’aéroport que nous connaissons aujourd’hui.