globe trottez

Le blog de l'aéroport de toulouse

Immersion

La Crète, l’île bénie des dieux

Publié le 28 juillet 2021

La plus grande île de Grèce est tout d’abord une terre de légende qui vous accueille pour un voyage mythologique. Homère, Minos, Icare et Zeus y sont toujours présents et l’île revendique plus que jamais son passé prestigieux. Ici, vous pouvez admirer les vestiges de civilisations brillantes, explorer des plages hors du commun et des paysages montagneux impressionnants, traverser des vallées fertiles et des gorges escarpées, et vous régaler de la riche culture gastronomique de l'île. La Crète est, avant tout, un petit univers regorgeant de beautés et de trésors qui vous donneront à coup sûr l’envie de revenir !

Le terrain de jeu des dieux

Image
Knossos Crète Grèce

La Crète est le théâtre de nombreux épisodes de la mythologie grecque, en passant de la naissance de Zeus, aux amours de ce dernier avec sa captive Europe, ainsi qu’au labyrinthe de Knossos où le Minotaure, cette bête mi-homme mi-taureau aurait été enfermée… Aujourd’hui encore, on peut retrouver sur toute l’île les décors ou vestiges de ces épisodes racontés dans les textes anciens.

Le site le plus important se trouve à Cnossos à peine 5 km d’Heraklion, la plus grande ville de l’île et l’aéroport de référence. Le site archéologique de Cnossos abrite le plus important des palais de la civilisation minoenne qui a connu son apogée au 2eme siècle avant J.-C. Associé à la légende du palais du roi Minos, le site, a été découvert en 1878. Il s’agit d’un ensemble complexe de plus de 1000 pièces imbriquées qui serait, selon l’histoire, le fameux labyrinthe du Minautore. Les fresques et les mosaïques aux couleurs vives sont particulièrement impressionnantes.

Vous pouvez également aller voir au sud de l’île, la ville de Gortyne et le fameux platane de Zeus qui s’y trouve. Selon la légende, Zeus tomba amoureux d’Europe et l’emmena jusqu’en Crète. C’est sous ce platane qu’il décide de s’unir à la belle jeune femme et ce serait pour cela qu’il est toujours vert depuis… On y trouve pas moins de quatre théâtres dont un amphithéâtre qui pouvait accueillir 15 000 spectateurs, un hippodrome, des thermes imposants....

Et en parlant de ce dieu légendaire qu’est Zeus, il est possible de visiter la grotte qui aurait accueilli sa divine naissance. La grotte de Psychro aussi appelée grotte de Dikteon ou tout simplement grotte de Zeus, correspondrait aux antiques récits sur la venue au monde du plus grand des dieux de l’Olympe. Située au centre de l’île, sur le plateau de Lassithi, elle s’élève à plus de 1000 mètres au-dessus du niveau de la mer sur plus de 2 000m². Si parcourir la grotte est aisée grâce à un escalier de pierre, y accéder s’avère plus sportif, avec une trentaine de minutes de grimpette !

Aussi incontournable que Cnossos, le palais minoen de Phaistos au sud, vous donnera une halte parfaite entre deux sessions de plage. Phaistos a été jadis gouvernée par Rhadamanthe, frère de Minos. Laissé en ruines, Phaistos est pourtant fascinant à visiter et en haute saison beaucoup moins fréquenté que la célèbre Cnossos. Cela vaut la peine de s'arrêter ! En plus, la vue sur la plaine et les montagnes environnantes est grandiose.

Les plages crétoises, un régal pour les yeux

Image
Plage de Elafonisi en Crète, Grèce

L’île peut se vanter d’avoir des plages parmi les plus belles de la Méditerranée, voire du monde et n’ont rien à envier aux Caraïbes. Entre les eaux cristallines et le sable aux variations de blanc, de beige, voire de rose, on reste scotché par tant de beauté. Si certaines, plus secrètes ne sont accessibles qu’en bateau, il y a de quoi satisfaire ceux qui restent à quai !

Sur la petite île de Chrissi, située à 12km de l’île principale, les plages de sable blanc et de galet bordées par une forêt de cèdres du Liban, sont un miracle à l’état pur ! Grâce à son écosystème protégé, Chrissi a toujours des allures de paradis perdu. Une excursion d’une journée en navette fluviale au départ de Ierapetra, ou de Makrigialos et Myrtos (des ports moins fréquentés) s’impose. Le coin est idéal pour du snorkeling, donc n’oubliez pas votre tuba mais également vos chaussures de mer car gare aux oursins !

Autre lieu paradisiaque le lagon de Balos à l’extrême ouest de l’île. Son eau, hésitant entre turquoise et émeraude est chaude et peu profonde. Contrairement à d’autres lieux touristiques, ici aucune construction ne vient rappeler la civilisation et on a rapidement l’impression d’être seul au monde. Le lagon est accessible en bateau ou en randonnée pour les bons marcheurs, mais le panorama sera la meilleure des récompenses !

Le sable rose de la plage d’Elafonisi est l’un des symboles de la beauté et de la variété des plages de la Crète. Pour être exact, il s’agit de reflets roses dus au broyage des coraux par le courant. L’eau de son lagon y est chaude et peu profonde. Elle fait partie d’une zone protégée, donc ne ramassez ni du sable, ni des coquillages sous peine d’amende ! Pour éviter la foule touristique, on vous conseille de traverser le bras d’eau peu profond pour aller sur l’île en face qui est une réserve naturelle et qui abrite 110 espèces de plantes.

La plage de Georgioupolis du nom du village qu’elle borde, offre à la fois la beauté de ses eaux mais aussi une ambiance festive, particulièrement appréciée des Crétois. La place principale pittoresque est bordée de cafés, de tavernes locales et de boutiques de souvenirs. Après une baignade en famille sur cette plage aménagée, baladez-vous dans le port, sirotez en terrasse un raki en dégustant des fruits de mer en provenance directe des bateaux de pêches !

Des randos pour traverser la terre des dieux

Image
Randonnée en Crète, Grèce

N’oubliez pas vos chaussures de rando et vos bâtons de marche, car la terre des dieux se découvre le mieux à pieds. En alternant mer et montagnes, vous découvrirez un pays sauvage aux petits villages blancs nichés entre criques désertes et gorges somptueuses. Trois massifs dont les sommets flirtent avec les 2000 mètres proposent des treks intensifs mais les randonnées côtières sont le principal intérêt de l’île pour tous les marcheurs ! On peut randonner facilement dès le mois d’avril quand la météo s’améliore et les gîtes ouvrent et ce jusqu’en octobre.

Un passage par les gorges de Samaria, appartenant à l'un des parcs nationaux de l’île, est un incontournable. Elles figurent parmi les plus longues gorges d'Europe, avec 16 kilomètres de long, et des parois rocheuses verticales allant jusqu'à 600 mètres de haut. Il faut compter environ 6 heures de randonnée. Débutant par un large sentier au cœur des montagnes Blanches, l’itinéraire se termine par un passage très enclavé avant de déboucher au village d’Agia Rouméli sur une plage de galets baignée par une eau cristalline. Le parcours est jalonné d’aires de repos où l’on trouve des toilettes et des points d’eau potable. Dans ce paradis de verdure, de nombreuses espèces endémiques crétoises de plantes et d’animaux s’épanouissent. Les Gorges de Samaria sont également le dernier refuge naturel de la chèvre sauvage crétoise que vous pourrez croiser sur votre chemin. Impressionnant !

Pour ceux qui veulent se dépayser totalement, le Passage de Rousies à l’ouest de l’île près de Anopolis est à couper le souffle. Cette marche de 2 heures va vous faire découvrir un panorama unique sur les montagnes crétoises culminant à 2 500 mètres, le tout dans une nature préservée. Si l’ascension n’est pas de tout repos, le spectacle au sommet vous fera vite oublier la fatigue !

Et pour les plus sportifs, au sud de l’île se déroule une randonnée de 70 km et 1200 m de dénivelé cumulés réalisable en 10 jours environ et jalonnée d’étapes. Parcourant toute la côte sud de Paleochora à Frangokastello, le sentier suit une rivière, traverse les gorges de Samaria, et les villages typiques d’Agia Rouméli et Loutro. La Crète dans toute sa beauté s’offre alors à vous dans une nature préservée. Eaux turquoises, montagnes rocheuses blanches, étendues désertiques ocres, vallées arborées vert émeraude… les couleurs se superposent et évoluent en fonction du jour, vous incitant à avancer malgré les courbatures. A la fin du voyage, vous comprendrez pourquoi les dieux ont élu domicile sur cette magnifique île et vous pourrez profiter du farniente crétois sur une des nombreuses plages de la côte sud.

Régime crétois

Image
Gastronomie Crétoise, Grèce

La gastronomie crétoise est l’un des trésors de l’île dont la notoriété par le monde n’est plus à faire. C’est une terre de beaux produits, simples et variés, issus de la terre et peu transformés, permettant de manger sainement. Les légumes ont la part belle et sont assaisonnés d’huile d’olive et d’herbes et accompagnent viandes blanches et poissons en provenance directe du port le plus près, souvent cuisinés en ragoût.

La Crète, par sa position géographique est aussi très influencée par les gastronomies des autres pays méditerranéens, notamment du Proche-Orient. Ainsi le mezze, comme au Liban, est servi généralement en début de repas. Il s’agit d’un ensemble de petits plats froids à déguster pour se mettre en bouche : des olives, du tzatiki ou encore des dolmas, ces feuilles de vigne farcies au riz gluant.

Moins connues les soupes paysannes crétoises n’en sont pas moins à découvrir absolument. A base de céréales, de haricots et de légumineuses, elles sont bien réconfortantes après une randonnée !

Les escargots, quant à eux ne sont pas l’apanage de la cuisine française car les Crétois les cuisinent à la crétoise avec de l’huile ou du vin blanc !

Pour ce qui est du fromage, il se déguste le plus souvent au début du repas. Le plus célèbre est la graviera, un fromage de brebis à pâte dure. On trouve aussi la myzithra, un fromage blanc frais que l’on nappe de miel ou d’herbes.

Pour le dessert, hormis les fruits et les yaourts au lait de chèvre, on peut aussi déguster des petites douceurs comme le baklava, un feuilleté oriental au miel et aux pistaches ou encore la patouda, à l’huile d’olive et au jus d’orange. Avec une tasse de café préparée « à la grecque » dans une marmite, la pâtisserie n’en sera que plus délicieuse.

Ces repas s’arrosent généralement de raki, une eau de vie de marc de raisin, appelée aussi tsikoudia, un vrai symbole de l’hospitalité à la crétoise.

Voilà vous savez tout sur cette île bénie des dieux, une destination hors du temps où la nature offre tout ce qu’elle a de plus beau et où tous les sens seront de la partie !